Sylvia Vargas Gómez

Avocate, productrice et réalisatrice née en Colombie. Fait ses études au Lycée Français Louis Pasteur (Bogota), à l'Université des Andes et puis fait des études de cinéma à la FEMIS à Paris.
Commence à travailler dans la publicité dans son pays d'origine puis en Espagne. S'installe à Paris puis à Los Angeles et travaille comme assistante de Roger Corman chez Concorde/New Horizons.
Elle suit des cours de documentaire à la Sorbonne avec Jean Rouch et Annie Comolli pour approfondir son intérêt pour les sujets anthropologiques et ethnographiques.
Elle retourne en Colombie pour produire "La petite marchande de roses" dont elle est à l'origine du projet, film qui est accueilli au Festival de Cannes en compétition officielle. Vu l'intérêt sociale de ce film, elle s'engage dans la campagne "Une star - une cause" pour le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) comme assistante du Media Officer.
A Genève, elle crée et développe la communication du Teatro Malandro et réalise la captation de spectacles vivants.
De retour à Paris, elle travaille chez Cinéa et développe des workshops qui l'emmènent en Inde et de nouveau en Colombie.
La musique étant aussi un de ses intérêts, se concrétise avec "Sonido Bestial", un documentaire sur la musique Salsa originaire des années 60/70 à New York.
L'enseignement et la recherche ainsi que le sous-titrage, sont d'autre activités du cinéma pour lesquelles elle travaille.
Elle développe des projets en Amérique Latine qui seront mis en oeuvre sous forme de co-production à travers Aïkesi Productions pour des documentaires et des fictions. En 2017 elle a obtenu un Master 2 en droit d'auteur à la Sorbonne sous la direction de Pierre Sirinelli.
La peinture est une activité qu'elle développe depuis sa jeunesse et qui occupe une place importante aujourd'hui.
Mère de Sofia Flórez Vargas, elle habite et travaille aujourd'hui à Lyon.  
 
A

© 2014 by Jean-Luc MACHARÉ-LAVINI.